Quand mes conneries apportent du sérieux…

Ceux qui me connaissent savent qu’il y a parfois (souvent) un grain de folie qui traine dans un coin de mon regard (et donc dans ma tête).

Avec les années, j’ai appris à laisser s’exprimer certaines de mes bêtises. Souvent juste parce que ca m’amuse, parfois parce que je sais que souvent ca amène des bonnes choses.

Alors, quelles sont les meilleurs bêtises auxquelles j’ai participé et qui ont amené à des choses plus sérieuses sur la fin? Voici quelques exemples:

Agile Paradice

Cet outil, inspiré d’un jeu kick starter non distribué en France, est décrit ici:

L’histoire de l’outil est dans la droite lignée de ce que je décrivais plus tot. Un soir d’Agile Grenoble, les organisateurs m’avaient conviés à une soirée “Jeux de société” réservée aux speakers. Je me pose à une table et Jérôme Bourgeon nous parle d’un jeu qu’il a vu sur Kickstarter mais qui ne sera pas distribué en France (Battle Cubes).

De fil en aiguille, Jérôme propose que nous créions nos propres dés de couleur (en effet, Agile Grenoble avait un grand stock de dés vierges à éliminer ainsi que des gommettes). Il ne nous en fallait pas plus, nous nous sommes lancés dans la création. A l’origine, juste entant que jeu de société pas cher et individuel. Nous avons donc passé quelques minutes à créer une première version du jeu et avons testé une partie. Cela nous a tellement plu que nous nous sommes tous lancés dans la création de nos dés pour le jeu.

Forcément, l’exercice a pris pas mal de temps et en discutant nous avons commencé à envisager son utilisation entant que serious game.

Passant par là, Aurélien Morvant nous regarde intrigué et nous demande ce que nous faisons. Nous lui expliquons et lui indiquons que le lendemain, lors du forum ouvert de l’événement, nous pensons le proposer pour tester le coté serious game.

Aurélien nous lance alors cette phrase: “Et vous allez utiliser les dés géants de cette année?”. Là ca a fait tilt… En effet, cette année là, le goodies de l’Agile Grenoble était un dé en mousse géant, avec une couleur spécifique pour chaque journée.

Notre réponse a donc été: “Nous n’y avions pas pensé, mais maintenant que tu le dis, nous ne pouvons pas faire autrement!!!”

Après quelques minutes de recherches et négociations, nous avions trouvé suffisamment de dés géants pour animer notre nouveau jeu, à l’époque appelé CDMent, le lendemain.

Nous le proposons donc en forum ouvert, et l’engouement a été immédiat!. La version géante a d’ailleurs donné des images interessantes…

Jérôme a également raconté cette histoire ici: https://twitter.com/j_bourgeon/status/1063728992711254016

Depuis, le jeu a bien évolué, il a d’ailleurs été présenté par Jean-Francois Marronnier lors d’une session à l’Agile Grenoble 2019, et les dés ne quittent jamais ma mallette à outils ludiques…

La photo mystère sur Agile Grenoble 2019

Lors de l’agile Grenoble de cette année, nous avions à disposition des photos booth.

Voulant faire une photo souvenir avec des amis j’ai donc participé à une séance. Lors de l’impression nous nous sommes retrouvés avec une impression de plus que de participants. J’ai alors eu l’idée saugrenue d’aller voir un groupe d’inconnus présents à l’événement et de leur dire: “Voici une série de photos de moi avec d’autres personnes. Bravo, vous m’avez trouvé, maintenant essayez de trouver les autres personnes sur la photo et d’aller leur parler. Ensuite, faites circuler la photo.”

Partant d’une bêtise, je me disais que ce serait rigolo de voir des inconnus se rapprocher de mes potes pour leur parler (il me semble même que j’avais proposé d’aller leur faire un bisou).

Ca m’a en effet bien fait rire, sauf qu’au fur et à mesure de la journée, j’ai commencé à voir d’autres personnes faire comme moi: prendre des photos en groupe et proposer à des personnes de retrouver les membres du groupe.

D’une bêtise, nous sommes arrivés à un petit exercice de networking que je trouve super interessant et que je réutiliserais pour sur à un moment.

Voici certaines des photos incriminées…

Si vous croisez une de ces personnes sur une mission ou un événement agile, n’hésitez pas à aller leur faire un bisou de ma part 😀

Samourai Pizza Game

Lors d’une session de travail avec Matthieu Salikhov il me dit: “J’adore les pizzas et je trouve qu’il n’y a pas encore assez de serious game sur les pizzas” (on était en 2016).

Je lui dis: “Moi j’adore les pandas et je trouve qu’il n’y a pas encore assez de serious game sur les pandas”…

De là, en passant par la série des années 80 “Samourai Pizza Cats“, nous avons créé un jeu présentant notre vision du test en agilité. Ce jeu marche plutôt bien, le seul souci étant que le matos requis prend beaucoup de temps à créer manuellement et donc peu de personnes ont réellement tenté de l’utiliser de leur coté.

Je ferais sans doute un article dédié à cette outil prochainement.

Excape

J’utilise depuis quelques temps le jeu de société Excape dans mes animations avec les équipes, pour illustrer notamment l’intérêt de travailler ensemble et non pas chacun dans son coin. Je parle d’ailleurs de cet outil dans ma conférence Hackons des jeux de société.

La genèse de ce hacks est tout aussi inattendue que beaucoup. A l’Agile Game France 2018 à Laval, j’avais pris avec moi ce jeu de société que j’apprécie énormément afin de l’utiliser durant les soirées de l’événement. Je ne cherchais pas forcément à l’utiliser pour le sérieux mais surtout à rigoler avec les copains là bas.

Lors d’un échange dans la première journée, j’ai sorti la boite, pour la mettre à disposition des participants. Là une question arrive: “Sympa le jeu, tu l’utilise comment dans le boulot?”. J’ai alors répondu que je ne l’utilisais pas mais que vu la question, j’avais déjà plein d’idées pour le faire.

Nous avons donc lancé plusieurs parties. Au départ juste pour nous familiariser avec le jeu, et au fur et à mesure que l’interêt grandissait, j’ai fini par voir de vraies applications pour la vie professionnelle…

Depuis, j’utilise le jeu aussi souvent que possible et qu’indiqué, et il me permet vraiment d’adresser les sujets de création de valeur en groupe plutôt qu’en individuel…

Pour conclure, il semble clair que j’ai souvent des idées loufoques. Toutes ne mènent pas à des outils ou créations porteurs de sens mais il arrive qu’une pépite sorte du lot. C’est donc pour cela que j’ai tendance à ne plus réprimer mon petit (gros) grain de folie.

Leave a Reply