Tower of Power – Un outil aux multiples facettes

Depuis quelques mois maintenant, nous avons ajouté, dans la ludothèque du GAG, des outils spécifiquement édité pour être des Serious Game. Parmi eux, nous avons le plaisir d’avoir le jeu Tower Of Power distribué par Metalog.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, voici une petite description: un anneau de bois duquel pend une chaine à laquelle est attachée un étrier, est relié à une série de cordelettes.

Les joueurs (jusqu’à 34), doivent utiliser cette “grue”, afin de déplacer 8 blocs de bois et en faire une tour.

Bon, comme ca, ca parait barbare… je vous conseille de regarder la vidéo disponible sur le site de Metalog.

Donc, au travers de cette activité, on peut aller chercher un certain nombre de sujets. Attention, je n’essaye jamais d’aller chercher tous les sujets en même temps, ca risque de ne pas faire mouche du tout. Il vaut mieux se concentrer sur ce qui s’est passé durant l’atelier et essayer d’amener les participants à leur propre conclusion (comme d’habitude vous allez me dire :))

Donc, quels sont les sujets qu’on peut travailler avec cet atelier?

  • Le teambuilding: Apprendre à travailler ensemble. Avoir un moment de fun en équipe…
  • La communication: Comment les participants ont ils communiqués durant l’atelier? Etait-ce efficace? Ont-ils rencontré des biais de communication? Une communication unilatérale?…
  • Le leadership: Quelqu’un a-t-il pris le lead durant l’atelier? Si oui, était-ce avec l’aval des participants? Cela s’est-il fait naturellement? Le ou les leaders ont-ils amené quelque chose dans l’atteinte de l’objectif?
  • L’efficacité de production: L’équipe a-t-elle réussi à construire la tour? A-t-elle était aussi efficace que possible? Avons nous observé des moments spécifiques dans l’atelier (organisation, planification, construction…)?
  • Fail fast: L’équipe a-t-elle essayé de placer les bloc obliques en premier? Cela a-t-il aidé pour la suite de la construction?

On peut également compliquer l’atelier si on le souhaite, avec des bandeaux par exemple, en demandant à une personne sur deux d’avoir les yeux bandés. Là, on ira alors travailler vraiment le leadership et/ou la communication.

Attention cependant, l’atelier peut paraitre simple mais voici quelques petits trucs et astuces concernant son animation, surtout lorsqu’il s’agit de donner les instructions.

Il faut être très spécifique dans les instructions, en disant bien aux participants qu’ils ne peuvent interagir avec la grue qu’avec les cordelettes, qu’ils ne peuvent tenir que par les petites boules de bois qu’il y a autour. Ils ne peuvent, de plus, pas raccourcir les cordelettes… Oui, je me suis fait avoir lors d’un atelier et lorsque je leur ai demandé de rectifier, ils m’ont dit “ben tu l’avais pas dit dés le départ!!).

Au niveau de l’espace, même un espace restreint est interessant. Il faut juste bien gérer le déplacement et leur dire ce à quoi on s’attend lorsqu’ils sont sur les cotés, bloqués par des murs. Egalement, dans ce cas là, on va essayer de placer les blocs le plus au centre possible, ou en tout cas, pas dans des endroits impossibles à atteindre avec la grue.

Ensuite, je leur dis généralement que je suis le seul à pouvoir manipuler les blocs à la main, ce qui veut dire que je suis souvent à genoux durant l’atelier (salut les courbatures si vous en animé toute la journée). Et j’utilise la règle du Molkky: je redresse le bloc là où il est tombé 😀

Pour finir, il faut que je rende à César ce qui appartient à César, j’ai découvert cet atelier lors de l’Agile Game France 2018, il me semble que c’était Damien Roquel qui avait amené l’outil mais n’hésitez pas à me corriger si je me trompe.

Ensuite, il existe des versions meilleur marché que celle sur Metalog, mais elles ne sont pas forcément de la qualité ou aussi responsables dans leur fabrication.

Leave a Reply